Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, vous devez respecter les conditions de prêt notamment la période d’amortissement et les modalités de remboursement. Lorsque le prêt arrive à son terme, vous avez le choix de négocier un renouvellement hypothécaire avec le même prêteur ou avec un autre. Chaque option a des avantages et des inconvénients qu’il faut bien connaître avant de procéder au renouvellement de votre prêt. Parfois, il arrive qu’un prêteur refuse de renouveler un prêt pour une raison ou pour une autre. Quelles sont donc les alternatives en cas de refus d’une demande de renouvellement hypothécaire ?

 

 

Les raisons pour lesquelles un renouvellement hypothécaire peut être refusé

De façon générale, un prêteur a intérêt à procéder au renouvellement d’un prêt hypothécaire qui arrive à son terme. Cependant, si l’emprunteur a manqué un ou plusieurs versements de remboursement durant la période de prêt, alors il peut être considéré par le prêteur comme un emprunteur à risque. Dans ce cas, il y a peu de chance que le prêteur souhaite renouveler le prêt. Par ailleurs, il faut savoir que lorsque vous demandez un renouvellement de prêt, le prêteur peut examiner à nouveau votre dossier de crédit pour évaluer votre solvabilité et votre situation financière actuelle. Pour le prêteur, une mauvaise cote de crédit peut être un motif pour refuser votre demande de renouvellement hypothécaire, même si vous avez parfaitement respecté vos engagements envers lui.

Mon prêteur refuse ma demande de renouvellement hypothécaire

Généralement, la plupart des prêts hypothécaires ordinaires sont accordés par des institutions financières connues pour leurs conditions de prêt difficiles. C’est le cas notamment des banques et des établissements de crédit classés dans la catégorie de prêteurs « A ».Les taux hypothécaires appliqués dans cette catégorie varient d’une institution à une autre. Toutefois, les conditions d’approbation pour un renouvellement hypothécaire sont quasiment plus difficiles que celles appliquées pour les prêts hypothécaires initiaux.

Si vous avez déjà contracté un prêt auprès d’un prêteur de la catégorie « A » et que ce dernier refuse votre demande de renouvellement, alors vous pouvez magasiner auprès d’autres prêteurs de la même catégorie. En cas de refus, vous avez toujours la possibilité de prospecter chez les prêteurs classés dans la catégorie « B ». Ces prêteurs sont généralement plus flexibles et appliquent des conditions moins draconiennes. Revers de la médaille, ils exigent des taux d’intérêt plus élevés, car ils considèrent que l’opération de renouvellement comporte des risques de solvabilité. La solution ultime en cas de refus de votre demande de renouvellement par un prêteur de la catégorie « B » est de faire appel à un prêteur privé. Dans ce cas, il est plus que souhaitable de passer par un courtier hypothécaire.