Share Button

 

Le jargon du financement hypothécaire regorge de plusieurs notions et concepts qu’il faut très bien assimiler avant de s’engager dans un prêt hypothécaire, quelle que soit sa nature. Parmi ces notions de base, le prêt hypothécaire de deuxième rang reste l’un des produits les plus utilisés par les emprunteurs.

Qu’est-ce qu’une hypothèque de deuxième rang ?

Une hypothèque de deuxième rang est un deuxième prêt hypothécaire obtenu par un emprunteur sur la même propriété hypothéquée avant d’avoir terminé le remboursement du premier prêt hypothécaire. Il est tout à fait possible d’obtenir une deuxième hypothèque auprès du même prêteur (du premier prêt hypothécaire), mais il est plus facile de la contracter chez un deuxième prêteur. Dans le cas d’un deuxième prêteur, il faut généralement s’attendre à de nouvelles conditions d’emprunt. Il s’agit certes d’une option intéressante, mais qui doit être évaluée dans tous les aspects et surtout en fonction de la capacité de remboursement et du budget de l’emprunteur.

 

Pourquoi utiliser une deuxième hypothèque ?

L’hypothèque de deuxième rang est une solution intéressante à envisager lorsque l’on a besoin d’argent le plus rapidement possible. Elle peut servir par exemple comme moyen de financement pour l’acquisition d’une nouvelle maison, la réalisation des travaux de rénovation, ou bien pour la consolidation des dettes. Un client qui vient de recevoir un Avis de 60 jours et qui a été refusé par la banque pourrait bien se diriger vers un prêteur privé pour obtenir une deuxième hypothèque et pouvoir rembourser son premier prêt. Même avec une mauvaise cote de crédit ou même si l’on est travailleur autonome, il est normalement possible de contracter une deuxième hypothèque auprès des prêteurs privés. Ce qu’il faut bien se rappeler c’est que les taux d’intérêt de l’hypothèque de deuxième rang restent relativement supérieurs à ceux des hypothèques de premier rang, mais sont tout de même inférieurs à ceux des prêts des véhicules et des cartes de crédit.

 

Faire appel à un courtier hypothécaire

Si le jargon du financement hypothécaire est parfois difficile à appréhender, il convient pourtant de bien assimiler les concepts et les notions relatives à ce secteur. Pour cette raison, il est important de faire appel à un courtier hypothécaire avant de s’engager dans un prêt hypothécaire. D’autant plus que le marché regorge d’intervenants malhonnêtes surtout dans le secteur du financement hypothécaire alternatif, et qu’il est donc important se savoir détecter les bons prêteurs des mauvais. Ainsi, chaque client peut facilement obtenir un entretien avec un courtier qualifié qui pourrait bien l’aider à trouver le bon prêteur et à maitriser les couts de sa future hypothèque. Le courtier dispose également d’un savoir-faire important qui lui permet de bien négocier avec les prêteurs et de bien analyser les offres afin d’y déceler celle qui serait la plus intéressante pour son client.

Le prêt hypothécaire de deuxième rang : est-ce une option intéressante ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*